Paroles de chansons

Diahann Carroll - Let's Take The Long Way Home paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 

Let's Take The Long Way Home

Let's take the long way home,
Let's look for the long way home,
And on the way let's pretend
That this wonderful night won't end.
Through Asia would be too soon,
We'll circle once around the moon,
Our dream boat will carry us
across the foam
Oh, we'll take the long way,
Make sure it's the wrong way,
Let's take the long way home.
 
Shall we fly through the night,
Shall we dream as we go,
See that star on your right,
See the farm down below.
The whole trip it appears,
Only takes a million years,
So if you're in the mood to roam,
The let's take the long way home!
 
Diahann Carroll - Let's Take The Long Way Home sur Amazon
Diahann Carroll - Let's Take The Long Way Home Regarder sur YouTube
Diahann Carroll - Let's Take The Long Way Home Écouter sur Soundcloud

Plus de paroles de cet artiste: Diahann Carroll


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne Let's Take The Long Way Home paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. Diahann Carroll paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Merlin et la vieille femme

Le soleil ce jour-là s’étalait comme un ventre
Maternel qui saignait lentement sur le ciel
La lumière est ma mère ô lumière sanglante
Les nuages coulaient comme un flux menstruel

Au carrefour où nulle fleur sinon la rose
Des vents mais sans épine n’a fleuri l’univers
Merlin guettait la vie et l’éternelle cause
Qui fait mourir et puis renaître l’univers

Une vieille sur une mule à chape verte
S’en vint suivant la berge du fleuve en aval
Et l’antique Merlin dans la plaine déserte
Se frappait la poitrine en s’écriant Rival

Ô mon être glacé dont le destin m’accable
Dont ce soleil de chair grelotte veux-tu voir
Ma Mémoire venir et m’aimer ma semblable
Et quel fils malheureux et beau je veux avoir

Son geste fit crouler l’orgueil des cataclysmes
Le soleil en dansant remuait son nombril
Et soudain le printemps d’amour et d’héroïsme
Amena par la main un jeune jour d’avril

Les voies qui viennent de l’ouest étaient couvertes
D’ossements d’herbes drues de destins et de fleurs
Des monuments tremblants près des charognes vertes
Quand les vents apportaient des poils et des malheurs

Laissant sa mule à petits pas s’en vint l’amante
À petits coups le vent défripait ses atours
Puis les pâles amants joignant leurs mains démentes
L’entrelacs de leurs doigts fut leur seul laps d’amour

Elle balla mimant un rythme d’existence
Criant depuis cent ans j’espérais ton appel
Les astres de ta vie influaient sur ma danse
Morgane regardait du haut du mont Gibel

Ah ! qu’il fait doux danser quand pour vous se déclare
Un mirage où tout chante et que les vents d’horreur
Feignant d’être le rire de la lune hilare
Et d’effrayer les fantômes avant-coureurs

J’ai fait des gestes blancs parmi les solitudes
Des lémures couraient peupler les cauchemars
Mes tournoîments exprimaient les béatitudes
Qui toutes ne sont rien qu’un pur effet de l’Art

Je n’ai jamais cueilli que la fleur d’aubépine
Aux printemps finissants qui voulaient défleurir
Quand les oiseaux de proie proclamaient leurs rapines
D’agneaux mort-nés et d’enfants-dieux qui vont mourir

Et j’ai vieilli vois-tu pendant ta vie je danse
Mais j’eusse été tôt lasse et l’aubépine en fleurs
Cet avril aurait eu la pauvre confidence
D’un corps de vieille morte en mimant la douleur

Et leurs mains s’élevaient comme un vol de colombes
Clarté sur qui la nuit fondit comme un vautour.
Puis Merlin s’en alla vers l’est disant Qu’il monte
Le fils de la Mémoire égale de l’Amour

Qu’il monte de la fange ou soit une ombre d’homme
Il sera bien mon fils mon ouvrage immortel
Le front nimbé de feu sur le chemin de Rome
Il marchera tout seul en regardant le ciel

La dame qui m’attend se nomme Viviane
Et vienne le printemps des nouvelles douleurs
Couché parmi la marjolaine et les pas-d’âne
Je m’éterniserai sous l’aubépine en fleurs

Black Woman

I wanna do it again
Oh girl you look so fine
She's got everything you know
She makes me walkin' out of the line
I wanna do it all night
But the clock's keep a-tickin'
Stranger in my bed we're both keep a-winnin'

Black woman you know my name
She knows I'm dirty
Black woman you know I'm tame
Why would you hurt me
Black woman the way you move
She can't stop lovin'
Black woman I love the situation
So honey why you're breaking my heart?

I wanna do it again
She's like the sweetest wine
She's got everything you need
She makes me walkin' out of the line
I don't care about the words
That everybody's spinnin'
Stranger in my bed we're both keep a-winnin'

Black woman you know my name
She knows I'm dirty
Black woman you know I'm tame
Why would you hurt me
Black woman the way you move
She can't stop lovin'
Black woman I love the situation
So honey why you're breaking my heart?

Trois fois rien

Dès que tu m'attaques
Que j'ai le trac
Dès que tu me manques
Que tu te moques
Quand je manque de tact
Je prends des claques
Je pleure beaucoup
Et je me braque

Dès que tu me quittes
Que tu te planques
Quand tu vides ton sac
J'écoute un disque
Et je pleure souvent

A la moindre remarque
Un vent de panique
Je suis en vrac
Pour trois fois rien
Souvent je pleure
Je pleure beaucoup, beaucoup, beaucoup,
Beaucoup trop souvent

Dès que tu m'attaques
Que j'ai le trac
Dès que tu me manques
Que tu te moques
Quand je manque de tact
Je prends des claques
Je pleure beaucoup
Et je me braque

Dès que tu me quittes

Que tu te planques
Quand tu vides ton sac
J'écoute un disque
Et je pleure souvent

A la moindre remarque
Un vent de panique
Je suis en vrac
Pour trois fois rien
Souvent je pleure
Je pleure beaucoup, beaucoup, beaucoup,
Beaucoup trop souvent

A la moindre remarque
Un vent de panique
Je suis en vrac
Pour trois fois rien
Souvent je pleure
Je pleure beaucoup, beaucoup, beaucoup,
Beaucoup trop souvent

Une boite à musique
Une vue de New York
Le baiser de Clint

Des lendemains qui chantent
Et junior suite
Une porte qui claque, un film de Clint
Un souvenir magique sur Bleeker street
Une chanson de Beck si romantique
Un état de choc à l'île de Pacques
Une sonate de Bach, quelque cantates
Je pleure souvent

We Praise You Lord

Intro: D, D, A, A, G, G, A, A Whatchutalkingabout smile
 
Pre-Chorus:
D
Can you get it from a pawnshop
A/D D
where things are cheap?
A
Can you get it from a junkyard,
G/A
where old parts meet?
D
Can you buy it from a market or
A/D D
a mall sleet?
A
Can you get it by stumping and
G/A
kicking your feet?
 
Chorus:
G A
Oh friend, Oh friend, my friend, get it from the
D A G A
Lord….. Get it from the Lord! Get it from the
D A G A
Lord…….. Get it from the Lord!!!!!!
 
Verse 1:
D
I miss your poems. I miss your jokes.
A/D D
I miss your telephone calls.
A
I miss your strokes. I miss your folks.
G/A
I miss your beautiful jaws.
D A/D D
Just surprise me and appear in the upper room
A G/A
Just a visit lets me know my soul is not doomed.
(Pre-chorus2 – Chorus)
 
Pre-Chorus 2:
D
I can’t get that from a pawnshop
A/D D
where things are cheap.
A
I can’t get it from a junkyard
G/A
where old parts meet.
D
I can’t buy it from a market or a
A/D D
mall sleet.
A
I can’t stump and kick to get it
G/A
with my aching feet.
(Chorus –Verse 2- Chorus)
 
Verse 2:
D
Investigate what’s available and
A/D D
What’s it called, now?
A G/A
Migrate to the things that the Lord made has sent down.
D A/D D
Just surprise me and reveal what’s your will for me
A G/A
Just the healing you displayed has set me free.
(Pre-chorus2 – Chorus)
 
Can You Get It From the Lord?
by Charles H. Barnes