Paroles de chansons

Brigitte Bardot - Les hommes endormis paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 

Les hommes endormis

Ils ont tous les mêmes manières
De peser au creux de nos lits
Abandonnés à leurs mystères
Sans façon désertant nos vies
Ils ont tous les mêmes manières
Les hommes, les hommes endormis
 
Ils ont tous le même visage
Serein détendu rajeuni
Ils ressemblent aux enfants sages
Comme parfois ils sourient
Ils ont tous le même visage
Les hommes, les hommes endormis
 
Repus et alanguis
Au creux de nos bien êtres
Ils dorment lourdement
Inexorablement
Avec de l’insistance
Même de l’insolence
Ils dorment libérés
Loin de tout, loin de nous
 
Les éternelles, les inquiètes
Les amoureuses attendries
Nous les curieuses on les guette
Avec des ruses de souris
Nous, les éternelles, les inquiètes
On les guette, on les guette
Les hommes... Endormis
 
Brigitte Bardot - Les hommes endormis sur Amazon
Brigitte Bardot - Les hommes endormis Regarder sur YouTube
Brigitte Bardot - Les hommes endormis Écouter sur Soundcloud

Plus de paroles de cet artiste: Brigitte Bardot


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne Les hommes endormis paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. Brigitte Bardot paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Follow The Play

Hey, we had it all, I’m not asking more.
Can I keep it all in soul? I’d keep its glow.
I know we are clear so while we’re here.
Let’s play one more show so no memories go,
As if we’re still lovers.

Play; follow a play like we are still on a stage.
Play; follow a play so no melody fades.
Cause during that part I don’t hear my heart,
Which is keeping pretend it could love once again.

Hey, where you go? Can’t you wait or so?
Although I’m fine with ages left behind back door.
I know it’s a time for saying goodbye,
So let’s get to place where no melody fades
As if it still matters.

Play; follow a play like we are still on a stage.
Play; follow a play so no melody fades.
Cause during that part I don’t hear my heart,
Which is keeping pretend it could love once again.

(Instrumental)

Play; follow a play like we are still on a stage.
Play; follow a play so no melody fades.
Cause during that part I don’t hear my heart,
Which is keeping pretend it could love once again.

Deat Sound Blues

'Death Sound Blues'

I hear that death sound, baby
Oh, like an echo in my brain
I hear that death sound, baby
Oh, like an echo in my brain, brain
Well, there's a part of us dying
You know that things will never be the same
Ah, never be the same.

I feel the black nails a-poundin' now
Yes, into the coffin of our love
Hear the black nails a-poundin' now
Yes, into the coffin of our love
Well, like a black shrouded hunter now
Don't you know that I have killed a snow white dove
Oh, I've killed the dove.

Well, the time sands keep a-fallin' now
On towards our ending day
Yeah, the time sands keep a-fallin'
Towards our ending day
I see the minutes chasing the hours
Yes, to the words that we should say
Ah, we should say.

Qui se soucie de moi

Derrière la porte j'entends rigoler
Je connais ton rire ma chérie je te sais
Qui se soucie d'un vieux presque fou
Derrière une porte sans orgueil à genoux

Peux-tu sentir le souffle d'un chien mourant
Derrière la porte empoisonné agonisant
Hier j'étais chez moi
la serrure est déjà changée
Qui se soucie d'un chien sans collier

Qui se soucie de ça
Qui se soucie de ça
Qui se soucie de moi

Peux-tu entendre la chanson
Qui trébuche de ma bouche
Comme un alcoolique moribond
Qui titube dans un cimetière
Qui cherche sa couche
là où il n'y a plus de nom

Qui se soucie de ça
Qui se soucie de ça
Qui se soucie de moi

Et je crève
Tout seul je crève
Derrière ta porte je crève je crève je crève

Je colle mon museau sous la porte
J'essaie de sentir mon enfant
Je n'ai plus la force et le diable m'escorte
Qui se soucie d'un vieil homme de trente ans

Qui se soucie de ça
Qui se soucie de ça
Qui se soucie de moi

Qui se soucie de ça
Qui se soucie de ça
Qui se soucie de moi

Et je crève
Derrière ta porte je crève

Je crève

Le Somnambule

Je suis née somnambule, tout en chantant je déambule
Pour un ptit blues de trop dans les couloirs du métro
Je chante et je voyage, sans tickets et sans bagages
 
Surtout quand le bourdon me pique, de la Nation à République
J'apprends à faire la manche avec ma belle guitare du dimanche
Je m'arrête un peu partout et là pour quelques sous
Je passe du rire au drame, je circule de rames en rames
Je chante pour la paix de mon âme
A vot' bon coeur m'sieur dame
 
C'est pas qu' j'ai vraiment sommeil,
Mais c'est tellement mieux qu'à l'état de veille
Toutes ces ptites notes qui se bousculent que j'entends
du fin fond de ma bulle, ça permet de garder l'espoir,
Tout au moins jusqu'à la gare
Les jours où tout ce train train me pèse le long de la ligne 13
 
Et pendant que les foules se mélangent
Des millions de ptites cartes oranges
s'évertuent à jouer la complainte des blues des heures de pointes
Nous informons nos usagers que la station Liege est fermé au public
Des pickpockets sont susceptibles de sévir dans la station,
Attention!
 
Et ça monte et ça descend, et ça vous pousse en passant devant
Que d'embrouilles et de jurons à subir entre les stations
Des grands, des secs, des ronds, des habitués du 'hey c'est ça va c'est bon!'
Et pour ce qui est des plus cons, y a plus qu'à changer de wagons! 'aïeee'
 
C'est vrai que je cours vite quand j'ai peur,
Mais faut pas vous fâcher m'sieur le contrôleur
Faut bien que je m'entraîne à sortir de la crise,
En attendant que l'humain s'humanise
Ah pour garder son coeur sur les rails
Je vous jure qu'il y a de quoi gagner une médaille
On va quand même pas faire les poubelles
Pour sortir sa tête du tunnel
 
Je suis née somnambule tout en chantant je déambule
Pour un ptit blues de trop dans les couloirs du métro
Je chante et je voyage, sans ticket et sans bagages
Je suis née somnambule...