Paroles de chansons

José Cid - Un grand, grand amour paroles lyrics

La langue: 
Artiste: 

Un grand, grand amour

Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
Si notre amour s’éteint, je te dirai demain
Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
Cet amour, sans barrières ni limites ni frontières, sans foi ni loi
C’est le fleuve, c’est la mer, c’est la source qui jaillit du fond de moi
C’est un rayon de lumière, c’est le soleil en hiver
Une étoile (Une étoile, une étoile) dans mon univers
 
Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
Si notre amour s’éteint, je te dirai demain
Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
 
Cet amour, c’est l’oiseau qui s’enfuit, petit point dans l’horizon
Emportant avec lui le secret de mon âme et ma raison
Et les mots que chante ce refrain, c’est la chaleur de ma vie
Qui s’enfuit (Qui s’enfuit), qui s’enfuit, qui s’enfuit, qui s’enfuit
 
Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
Si notre amour s’éteint, je te dirai demain
Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
 
(Addio, adieu, auf Wiederseh’n, goodbye) Un grand amour
(Amore, amour, meine Liebe, love of my life) Love of my life
Si notre amour s’éteint, je te dirai demain
 
Addio, adieu, auf Wiederseh’n
Addio, adieu, auf Wiederseh’n
Amore, amour, meine Liebe, love of my life
 
José Cid - Un grand, grand amour sur Amazon
José Cid - Un grand, grand amour Regarder sur YouTube
José Cid - Un grand, grand amour Écouter sur Soundcloud

Plus de paroles de cet artiste: José Cid


Avec les icônes sur la barre latérale droite, vous pouvez regarder, écouter ou acheter en ligne Un grand, grand amour paroles fichier de musique ou CD.

Si vous souhaitez télécharger cette musique, vous pouvez cliquer sur licône mp3 sur la barre latérale droite.


Usage personnel ou éducationnel. José Cid paroles copyright est le propriétaire de cette chanson.



Plus de paroles

Call of the Sirens

My journey began after the war of Troy
I lost many a friend, my faith and my joy
Trouble started as we dazzled the cyclops
We're punished with pain more than words can say

Only the blind can see
Only the deaf can hear
Only the dead can fell
The magic of our symphony
Only the blind will see
Only the deaf will hear
Only the dead will fell
On the island of serenity

It's the call of the sirens
It's the call of the dead
It's the call of the sirens
It's the call of the dead

Winds were a gift - ensure a safe return
Fools set winds loose, hearts began to burn
Our ship drifted off far away from my home
My journey starts again, my heart cries despair

Galadriel VS Leia

One does not simply walk into this fight.
I'm the baddest bitch in Middle earth the lady of Light.
I look better in white. You should from my sight.
I'll strike you like Obi-Wan Cause I'm colder than carbonite.
You battle me?
Your not strong enough.
A human broke an elf?
If you don't live long enough.
You better listen hard through those donuts in your hair.
By the time I end this line you will love me and despair.
Calm down grandma your ugly when you're mad.
Showing off your dark side?
You remind me of your dad.
What a strong female character obsessed with a ring and you had to send a group of men
to fix everything.
When Sauron took over you hid in a tree.
I led an alliance and we saved the whole galaxy.
When I am done with you will be nothing but a crater.
My words explode like bombs.
I'm a verbal dentonator.
What films had like thirteen re-edits? Well most of your run time
is spent on the credits.Were on movie number seven while your still on sixth.
Yes but unlike you we don't pretend that three don't exist.
Your like a stormtrooper 'cause your shots never hit.
I wore one gold bikini and the world lost its shit.
I'll rap faster, out last her, out class her surpass her.
I'm a master with a blaster.
Your a renn faire disaster.
I walk in the sky wile your stuck on the land
just a hippie hobbit-humper unblinking and bland.
No lightsaber needed to take you out.
Search your feelings.
You will forfeit this bout.
I will...
Never give in to your Jedi mind, trick and after Jabba's eager tongue you should know when your licked.
My lyrics so wet.
'm like a rhyming typhoon.
How alderann doing?
Sorry, too soon?
I see things that were things that are things that may be.
I'm fully operational.
It's over baby.
You shall not pass.
Challenge another
You can kiss my ass.
Pretend it's your brother.

good night

Good night ah no the hour is ill
Which severs those it should unite
Let us remain together still

Then it will be good night
then it will be good nihght
then it will be good night

How can I call the lone night good
Though thy sweet wishes wing its flight
Be it not said, thought, understood

Then it will be, good night
Then it will be, good night
Then it will be, good night

To hearts which near each other move
From evening close to morning light
The night is good; because, my love

They never say good night
They never say good night
They never say good night

Passe ton chemin, fais ta vie

[Intro ]
(...) Y a longtemps que vous attendiez ça, hein? Eh ben ça y est!
Comme ça vous pourrez causer et égayer vos soirées d'hiver1
 
J'suis dans une spirale sans fin, je déteste me lever le matin
La même sale gueule à toutes les heures, ça en devient malsain
Mes insomnies prennent toute la place, mes putains de crises d'angoisse
J'trouve même plus la force de me plaindre tellement ça me lasse
A force de tourner en rond je cherche l'apaisement dans un trou sans fond
Médecine douce ou dure, il y a zéro solution
L'insouciance fut trop courte, et puis j'ai mal au crâne
Une lame dans la gorge, des bribes de souvenirs diaphanes
Au confinement des ombres du manque infinitif
Se pavanent en grand nombre les pannes de l'affectif
Marcher seule, face au vent, ne pas se retourner
Cracher sur le tourment, finir par se relever
Comme la pierre je me range du côté d'la falaise
Et au détour du comptoir, pas là pour t'mettre à l'aise
Que veulent dire la noirceur et les ténèbres de ces yeux de braises ?
Qu'ainsi est faite la torpeur au point mort de son antithèse
 
[Refrain] (x2)
 
On crèvera avant d'être vieux vous le savez qu'on est ici2
On sert à rien et c'est tant mieux, passe ton chemin fais ta vie
Chez nous les tiep font trois secondes avant de sombrer dans l'oubli
On a la mémoire sélective, passe ton chemin fais ta vie
 
Tu te demandes pourquoi je m'sens toujours sur la brèche
C'est qu'à force de trop d'émois le cœur casse et puis s'assèche
Des années que je me démène, j'me force à sourire quand même
Loin d'un quelconque réconfort, j'en fais pas tout un problème
Ma gueule blême, en guise de réflecteur
Et des disquettes sorties du congélateur
J'essaie de garder cap, plus d'une corde à mon arc
J'évite que mon moral se sape mais à force les années t'marquent
A force de coup de bâton, d'empoisonnement à la source
La cible se confond dans l'enchainement de la course
Tracer ma route j'suis faite pour ça, désolée si ça te vexe
La solitude me dérange pas, j'évite les faux sourires annexes
J'tise au bar, ouais ça m'arrive
Si tu m'vois en pleine dérive, m'adresse pas la parole
T'étonne pas si je suis agressive
J'ai un KO dans la gueule, j'manque de temps, laisse moi seule
J'ai trop de trucs à faire pour leur offrir ce qu'ils veulent
 
Je vous interdis de tutoyer mon homme de bar
J'vous ai d'jà dit qu'vous n'étiez pas de la même famille3
 
[Refrain] (x2)
 
J'vis dans une nuit sans phare j'déteste m'endormir le soir
Les mêmes sales gueules à tous les rades, ça en devient dérisoire
Mes paranos prennent toute la place, mes putains de crises d'angoisse
Il y a des têtes de nœuds pour me le rappeler à chaque fois que je me déplace
J'ai tué l'espoir d'avoir un jour un peu d'air
Abonnée aux embrouilles de connards qu'en ont fait leur carrière
Une poignée de cons à décevoir, ils s'en remettront
J'ai pas le sentiment d'avoir trahi ma trajectoire ni mon son
Il n'y a pas de précarité choisie, si ce n'est celle de l'esprit
Que je tente de calmer trop souvent au gré de mon taux d'alcoolémie
S'il y'a qu'une route je préfère les ronces aux chemins tout tracés
J'béger l'official underground, vos hipsters, vos tassepés
Autant dire que je vous emmerde, votre médiocrité me lasse
A vous porteurs de bannières, à vous porteuses de strass 
J'me branle d'emprunter le chemin de la victoire
J'chanterai pas à ta bête de teuf', j'préfère rester au comptoir
 
[Refrain] (x2)
 
  • 1. Extrait de dialogue du film 'Un singe en hiver' de Jean Verneuil. (Voir https://genius.com/8951902)
  • 2. Je ne suis pas sûre de la transcription de cette phrase. Peut-être aussi 'Vous le savez c'qu'on mène ici' ou 'Vu le CV qu'on mène ici'?
  • 3. Un autre extrait de 'Un singe en hiver'